Un essai contrôlé randomisé visant à comparer, dans les lombosciatalgies aigues, la technique de puncture profonde aux points jiaji à un protocole conventionnel d’acupuncture est mené par une équipe de l’Université de MTC et de l’hôpital militaire et de Chengdu (Chine) [1]

50 patients sont randomisés en 2 groupes :

  • Le groupe expérimental (25 patients) est traité par puncture profonde des points jiaji au niveau de l’atteinte discale déterminée par imagerie IRM.
  • Le groupe contrôle (25 patients) est traité par acupuncture conventionnelle, au niveau de points usuels (tableau I).

Les autres éléments du protocole (recherche du deqi, electrostimulation et modalités temporelles) sont similaires dans les deux groupes (Tableau I).

Tableau 1. Protocole d’acupuncture des deux groupes de l’étude.

L’évaluation porte :

  • sur la douleur par l’échelle visuelle analogique (EVA)
  • la qualité de vie par l’échelle de l’OMS (WHOQQL) et ses cinq sous-échelles (psychologie, indépendance, relations sociales et facteurs environnementaux).

A la fin du traitement, le score de douleur est significativement diminué dans le groupe expérimental (p<0,05).  De même le score de qualité de vie est amélioré dans le groupe expérimental dans quatre domaines sur cinq (p< 0,05) (physiologie, psychologie, indépendance, relations sociales).  Par contre on n’observe pas de différence quant à l’efficacité globale (p>0,05).

Ce petit essai clinique va dans le même sens que d’autres études comparant également dans les atteintes discales lombaires la puncture profonde des points jiaji et l’acupuncture conventionnelle [2-6]. L’intérêt des points jiaji dans cette indication est également suggéré par une revue systématique de 2011 (11 ECR, 1108 patients) montrant une supériorité des jiaji , associés ou non à d’autres points, par rapport à l’acupuncture conventionnelle sur la douleur et l’efficacité globale [7]. Une méta-analyse américaine récente de 2019 [8] portant sur 10 ECR et 908 patients a montré une différence statistiquement significative en faveur de l’acupuncture profonde (>10mm) versus acupuncture superficielle (<10 mm) (SMD 0,585, p< 0,001) sur le score de la douleur chez les patients avec douleurs rachidiennes [8].

Le protocole de l’étude est cohérent avec les quatre paramètres usuels dans la pratique des points jiaji : localisation précise, angle et profondeur de puncture, recherche du deqi et rythme des séances [9]. L’électro-acupuncture (EA) semble notable par sa fréquence d’utilisation dans les études cliniques [10-13].

La particularité de l’étude est l’utilisation de l’IRM pour localiser les points (horizontalement et verticalement) par rapport aux repères anatomiques (foramen intervertébral externe et apophyse épineuse) et déterminer la profondeur de puncture (Fig 1b). Le rapport anatomique profond du point jiaji serait donc l’émergence de la racine dorsale interne du nerf spinal au niveau du foramen intervertébral. Des études cliniques ont d’ailleurs montré une corrélation entre la profondeur de puncture et la sensation de deqi [14], elle-même corrélée à l’effet thérapeutique [3-6].

Dans la technique de puncture profonde, l’aiguille traverse les différentes couches musculaires des muscles érecteurs du rachis, jusqu’au muscle le plus profond (multifidus), atteignant la butée osseuse de la lame vertébrale (fig 1a). Des études scanographiques [15,16] et autopsiques [17], ont précisé les rapports entre les muscles érecteurs du rachis et la distribution des branches médiale et latérale dorsale du nerf spinal, variables selon le niveau vertébral [17,18].

Figure 1. (a) Rapports anatomiques, (b) image scanographique (L4) (d’après [10].

D’autre part, une étude a montré que les stimulations par puncture profonde ou superficielle sont transmises par des voies neuronales différentes, suggérant des amplitudes d’effet différentes [19]

Dr Olivier Goret / Septembre 2020.

Références

  1. Yin Shuai, Wu Nan, Zhang Zhi-Yi, He Gui-Hua, Wei Ning, Chen Sha, Chen Li. [Clinical efficacy and living quality of lumbar disc herniation in acute stage by deep-puncture at jiaji point with MRI imaging]. Journal of Clinical Acupuncture and Moxibustion. 2016;32(2):51-53. [172395].  |doi|.
  2. Chen XY. [Observations on the efficacy of deep acupuncture of jiaji points for treating lumbar intervertebral disc protrusion]. Shanghai Journal of Acupuncture and Moxibustion. 2007;26(3):21. [145860]. |doi|.
  3. Jing HT, Peng YY, Chen M, Huang YS. [Clinical observation of lumbar spinal stenosis treated with deep puncture at jiaji (EX-B 2)]. Chinese Acupuncture and Moxibustion. 2011;31(9):791-4. [161743]. |doi|.
  4. Rao XR, Ma YC. [Deep needling at lumbar jiaji (EX-B2) points with inclined pull manipulation for 58 cases of prolapse of lumbar intervertebral disc]. Chinese Acupuncture and Moxibustion. 2013;33(3):253-4. [162605]. |doi|.
  5. Sun DM, Liao YY. [Study of the optimized protocol for acupuncture treatment of lumbar intervertebral disc herniation]. Shanghai Journal of Acupuncture and Moxibustion. 2012;31(7):498. [175598]. |doi|.
  6. Pei Jingchun. Traitement of sciatica by acupuncture at jiaji points. Journal of TCM. 1994;14(4):266-8. [48989]. |URL|.
  7. Li L, Zhan HS, Chen B, Zhang MC, Gao NY, Shi YY. [Acupuncture jiaji treatment on lumbar disc herniation systematic review in clinical randomized controlled trials]. Chinese Archives of Traditional Chinese Medicine. 2011;6:1208-121. [186934]. |doi|.
  8. Griswold D, Wilhelm M, Donaldson M, Learman K, Cleland J. The effectiveness of superficial versus deep dry needling or acupuncture for reducing pain and disability in individuals with spine-related painful conditions: a systematic review with meta-analysis. J Man Manip Ther. 2019;19:1-13. [195628]. ||doi|
  9. Goret O, Nguyen J. La puncture profonde des points huatuojiaji. Acupuncture & Moxibustion. 2019;18(2):174-184. [204014]. |URL|.
  10. Lai X et Al. [Comparison on the treatment of prolapse of lumbar intervertebral disc by electric needling jiaji point and routine points needling]. New Journal of TCM. 1999;31(1):21.   [69751].
  11.  Yin S, Wu N, Zhang ZY, He GH, Wei N, Chen S, Chen L. [Clinical efficacy and living quality of lumbar disc herniation in acute stage by deep-puncture at jiaji point with mri imaging]. Journal of Clinical Acupuncture and Moxibustion. 2016;32(2):51-53.   [172395].
  12.  Wang S, Li Q, Chen J, To P, Huang Y. A Comparative Study on Treating Lumbar Intervertebral Disc Herniation with Electroacupuncture to the Jiaji (EX-B2) Points and Routine Acupuncture. International Journal of Clinical Acupuncture. 2008;17(1):17-20.
  13. Wang S, Lai X, Lao J. The third lumbar transverse process syndrome treated by electroacupuncture at huatuojiaji points. Journal of Chinese Medicine; 1999;19(3):190-194.
  14. Lin JG et Al. Determination of safe needling depth via ct-scan studies of tissue thicknesses at acupoint locations of the lower back. American Journal of Acupuncture. 1998;26(2/3):121-27. [58544]. |URL|.
  15. Wang YM, Li B, Guan ZY, et al. [Study on the needling depth of lumbar jiaji points with CT imaging location]. Chinese Acupuncture and Moxibustion. 2005;25(3):179. [136950]. |doi|.
  16. Zhang WM. [Research on location of Jiaji points], Shanghai Journal of Acupuncture and Moxibustion. 1987;4:23-4. [151462]. |doi |
  17. Jiang YX, Cheng B, Jiang SH, Lou XF. [Characteristics of anatomical structures and clinical significance of lumbar jiaji (ex-b 2) points]. Chinese Acupuncture and Moxibustion. 2012;32(2):139-42. ]. [169201]. |doi|.
  18. Li P, Liu J, Chen X, Wu L, Jiang S, Xu G. [Relationship between the distribution of spinal nerve posterior ramus and locations of acupoint in low back]. Chinese Acupuncture & Moxibustion. 2017;37(6):625-627. [166295]. |doi|.
  19. Wu M, Cui J, Xu D, Zhang K, Jing X, Bai W. Neuroanatomical characteristics of deep and superficial needling using LI11 as an example Acupuncture in Medicine. 2015;33(6):472-7.   [184410]. |doi|


Mots-clés : Protocole optimal - Rhumatologie - Techniques thérapeutiques