Icon/Horloge Created with Sketch. 05.07.2024

0 commentaire

116- Réduction des luxations de l’épaule sous acupuncture.

Ackerman K1, Atkins A1, Robles A1, Prince G1, Seaman L1, Yurasek F1, Mycyk MB1. Acupuncture is a feasible alternative to procedural sedation for shoulder reduction in the emergency department. Am J Emerg Med. 2023 Oct 6:S0735-6757(23)00547-8. [1].
1Cook County Health, Chicago, IL 60612, USA

Introduction

  • La luxation de l'épaule est une pathologie courante en service d'urgence.
  • Sa réduction nécessite le plus souvent une sédation-analgésie procédurale (SAP).
  • L'acupuncture, traditionnellement utilisée pour la gestion de la douleur, est explorée comme alternative à la SAP.

Présentation des Cas

Cas 1 :

  • Homme de 50 ans avec antécédents d'hypertension.
  • Consulte aux urgences pour incapacité à bouger son épaule droite après une altercation il y a deux heures.
  • Luxation antérieure confirmée par radiographie.
  • Traitement :
    • Refus de sédation pharmacologique du fait de l'absence de possibilité de transport après le traitement et crainte des effets secondaires liés aux opioïdes.
    • L'acupuncture a été proposée et acceptée comme alternative.
    • Puncture au point Tiaokou sur la jambe opposée à la luxation (figure 1).
    • L'épaule a été réduite avec succès dès la première tentative en utilisant la technique de traction-contre-traction. Le patient n'a ressenti aucune douleur pendant ou immédiatement après la manœuvre, et son examen neurovasculaire est resté normal.
    • La radiographie de contrôle a confirmé le succès de la réduction, et il a été autorisé à sortir une heure après le traitement.

Cas 2 :

  • Femme de 59 ans, consulte aux urgences pour douleur de l'épaule après une chute il y a 3 heures.
  • A l'examen asymétrie visible des épaules et dépression palpable entre la tête humérale gauche et l'articulation acromio-claviculaire.
  • Luxation antérieure confirmée par radiographie.
  • Traitement :
    • Refus de sédation pharmacologique par crainte des effets secondaires des opioïdes.
    • L'acupuncture a été proposée et acceptée comme alternative.
    • Puncture au point Tiaokou sur la jambe opposée à la luxation (fig. 1).
    • Réduction réussie après deux tentatives, sortie rapide sans besoin de surveillance supplémentaire.
Figure 1. Protocole d'acupuncture utilisé (d'après [1]).
Figure 2. Puncture au 38E (cas n°1) [1]. Noter l'implantation de deux aiguilles simultanément.

Conclusion des auteurs

  • L'acupuncture se présente comme une alternative sûre et efficace à la sédation-analgésie procédurale pour la réduction des luxations de l'épaule en urgence.
  • Son utilisation mérite une étude plus approfondie pour une possible adoption plus large dans les services d'urgence.

Intérêt potentiel

  • Les luxations d’épaule sont des pathologies fréquentes aux urgences, parmi les plus douloureuses.
  • La sédation-analgésie procédurale (SAP) est la technique la plus fréquemment employée pour faciliter la réduction [2]. Elle vise à assurer une analgésie, fournir une anxiolyse, induire une sédation et amnésie. La SAP associe le plus souvent deux molécules aux propriétés pharmacologiques complémentaires, avec la morphine comme médicament de référence [2]. Mais il en résulte des contraintes fortes liées au risque d'effets secondaires, imposant une gestion prudente et une surveillance intensive.
  • Ceci dit l'utilisation ou pas d'une SAP est fonction de l'environnement médical, du délai de prise en charge, de l'intensité de la douleur et de la contracture, de la technique de réduction et de l'expérience du praticien, des préférences du patient.
  • Dans ce contexte l'acupuncture peut présenter des avantages avec la possibilité d'une réduction rapide et sécurisée des luxations sans SAP. Elle est susceptible d'éviter les risques associés aux opioïdes et à la sédation, et de réduire le temps de séjour dans les services d'urgence.

Le point tiaokou

  • Le point tiaokou (38E) est couramment utilisé dans l'épaule gelée en association à une auto-mobilisation de l'articulation. Cette auto-mobilisation est débutée dès la mise en place de l'aiguille et il est très souvent observé une efficacité clinique quasi immédiate avec une augmentation de l'amplitude du mouvement [3].
  • Les auteurs utilisent un schéma similaire. La réduction est entreprise dès la fin de la manipulation de l'aiguille consistant en une trentaine de mouvements de rotation.
  • la double aiguille qu'ils utilisent (fig. 2) semble viser à une augmentation de la stimulation, mais ce n'est pas explicité dans leur article.
  • L'acupuncture parait ainsi avoir un effet antalgique et relaxant musculaire très rapide. Cette rapidité d'action de l'acupuncture dans les douleurs aigues est souvent relevée comme par exemple dans les coliques néphrétiques [4].
  • Les auteurs utilisent le 38E controlatéral qui dans les études cliniques sur l'épaule gelée parait être supérieur au 38E ipsilatéral [3].

Autres protocoles

  • Une étude turque de 2015 [5] utilise des points d'acupuncture locaux homolatéraux (15GI, 10IG, ashi, 4P) ou bilatéraux (21VB) avec une puncture en sous-cutanée (2-3mm) en association à la SAP (propofol + morphine). La puncture sous-cutanée autorise la réduction avec les aiguilles en place. La réduction est obtenue dans 13 cas sur 14 en moins de 5 minutes après l'injection médicamenteuse, par simple manœuvre d'abduction- rotation interne, sans traction (suggérant l'intérêt de l'acupuncture).
  • Une étude chinoise de 2006 [6] utilise 3 points locaux homolatéraux (15GI, 14TR, 21VB) avec une puncture à 30 mm et recherche du deqi, aiguille en place seulement 3 minutes puis retirées pour la réduction. L'étude suggère là aussi une action très rapide de l'acupuncture.
  • Le protocole le mieux documenté est celui décrit en 2011 par l'orthopédiste Lu Feixian [7]) qui utilise l'électroacupuncture bilatérale au 4GI durant 30 minutes avant la réduction, puis durant la réduction le 4GI controlatéral en stimulation manuelle forte (fig. 3). Ce protocole est décrit initialement pour les luxations réfractaires avec échec de tentative de réduction standard.
Figure 3. Protocole de Lu Feixian pour les luxations réfractaires (d'après [7]).
  • Cette étude princeps a ouvert la voie à des recherches ultérieures qui ont confirmé et étendu les résultats initiaux notamment sur les luxations réfractaires [8, 9, 10] .

Dr Johan Nguyen

Références

  1. Ackerman K, Atkins A, Robles A, Prince G, Seaman L, Yurasek F, Mycyk MB. Acupuncture is a feasible alternative to procedural sedation for shoulder reduction in the emergency department. Am J Emerg Med. 2023 Dec;74:196.e5-196.e7. |doi|
  2. Bijok B, Garrigue Huet D. Quelle anesthésie en urgence pour une luxation d’un membre? SFAR – Le Congrès, Journées d’Urgences Vitales. 2019. |URL| 🔓
  3. Goret O, Nguyen J. Traitement de l’épaule douloureuse par tiaokou (38E) : puncture ipsi ou controlatérale ? Acupuncture Preuves & Pratiques. Novembre 2020. |URL| 🔓
  4. Goret O, Nguyen J. Colique néphrétique : intérêt de l’association acupuncture + diclofénac. Acupuncture Preuves & Pratiques. Février 2024. |URL| 🔓
  5. Tür FÇ, Atilla ÖD, Temizyürek Z, Yeşilaras M, Aksay E. Adjunctive analgesia with acupuncture for reduction of anterior shoulder dislocation: a pilot study. Am J Emerg Med. 2015 Feb;33(2):294-7. |doi|
  6. Zhang L, Zhou M. [Chairback Reduction Method Combined with Acupuncture « Shoulder Three Needles » for Anterior Shoulder Dislocation]. Orthopedic Journal of Traditional Chinese Medicine. 2006;18(9):79.
  7. Deng H, Zhang W, Liu Z. [Clinical analysis of acupuncture gu with manual reduction treatment of refractory shoulder dislocation]. Modern Hospital. 2015 Oct;15(10):85-95.
  8. Gao M. [Clinical Study on Acupuncture Combined with Manual Reduction in the Treatment of Refractory Shoulder Dislocation]. Guangming J Chin Med. 2019 Jan;34(1):96-97.
  9. Deng M, Yang J, Xiang M, Chen H, Hu X. [Effect of acupuncture plus manipulative reduction on shoulder function in patients with first-time shoulder dislocation]. Shanghai J Acu-mox. 2023 Mar;42(3):284-288.
  10. Lu F. [Needle acupuncture combined with manual reduction for the treatment of refractory shoulder dislocation: A clinical study of 35 cases]. Chin Acupunct Moxibust. 2011 Jul;31(7):599-600.
Vues : 12

Mots-clés : Rhumatologie - Urgences


Imprimer

Une remarque, une question ? Laissez un commentaire.




    Thematiques

    Votre recherche

    Abonnement à notre infolettre
    Abonnez-vous pour être informé des derniers articles et formations mis en ligne
    Thanks for signing up. You must confirm your email address before we can send you. Please check your email and follow the instructions.
    Nous respectons votre vie privée. Vos informations sont en sécurité et ne seront jamais partagées.
    Don't miss out. Subscribe today.
    ×
    ×