Icon/Horloge Created with Sketch. 25.06.2024

0 commentaire

115- La langue miroir facteur péjoratif dans l’insuffisance cardiaque aiguë ?

Chen Y1, Yin M1, Fan L1, Jiang X1, Zhang T2, Zhu X3, Xu H1. Mirror-like tongue is an important predictor of acute heart failure: a cohort study of acute heart failure in Chinese patients. J Tradit Chin Med. 2023 Oct;43(6):1243-1251 [1].
1Department of Cardiology, Taicang TCM Hospital Affiliated to Nanjing University of Chinese Medicine, Suzhou 215400, China.
2Department of Cardiology, Changzhou Hospital affiliated with Nanjing University of Chinese Medicine, Changzhou 213003, China.
3Department of Clinical Pharmacy, Taicang TCM Hospital Affiliated to Nanjing University of Chinese Medicine, Suzhou 215400, China.

L'étude

Objectif

  • Évaluer si l'observation d'une langue miroir est un indicateur significatif de gravité et de pronostic chez les patients avec insuffisance cardiaque aiguë (ICA).

Méthodes

  • Étude observationnelle et prospective menée dans le service de cardiologie du Taicang TCM Hospital (Suzhou, Chine), affilié à l'Université de MTC de Nanjing .
  • 408 patients hospitalisés et diagnostiqués pour la première fois avec ICA entre août 2019 et janvier 2021. Les critères utilisés sont ceux de l'European Society of Cardiology (ESC) de 2016.
  • Les patients sont divisés en deux groupes selon l'aspect de la langue (confirmé par trois cliniciens) :
    • langue miroir (groupe A, figure 1A) ;
    • absence de langue miroir (groupe B, figure 1B)
  • Il est effectué entre les deux groupes une comparaison :
    • des caractéristiques cliniques ;
    • de l'incidence des événements cardiovasculaires majeurs (ECM) sur un suivi d'un an. Les ECM sont définis comme : une récidive de l'ICA, un infarctus du myocarde, un accident vasculaire cérébral, une tachycardie ventriculaire ou une fibrillation ventriculaire, et mortalité toutes causes confondues.
Figure 1. Langue miroir et langue normale. (A) Langue miroir typique chez les patients avec insuffisance cardiaque aiguë, caractérisée par une absence totale d'enduit lingual et une surface brillante et propre avec ou sans fissures. (B) La langue normale d'un autre patient atteint d'insuffisance cardiaque aiguë, de texture légèrement rouge et avec un enduit blanc mince [1].

Résultats

  • Groupe A : 65 patients (32 hommes, 33 femmes) ; Groupe B : 343 patients (168 hommes, 175 femmes).
  • Âge moyen plus élevé dans le groupe A (74 ans) comparé au groupe B (62 ans).
  • Fraction d'éjection ventriculaire gauche (FEVG) plus basse et niveau de NT-proBNP plus élevé dans le groupe A.
  • Utilisation plus fréquente de médicaments vasoactifs et besoin accru de ventilation mécanique dans le groupe A.
  • Durée d'hospitalisation plus longue dans le groupe A.
  • Incidence plus élevée d'ECM dans le groupe A sur un an (figure 2).
Figure 2. Risque cumulatif d'événements cardiovasculaires majeurs (ECM).
L'incidence des ECM dans le groupe A est significativement plus élevée que dans le groupe B [1].

Conclusions

L'étude souligne l'intérêt de l'inspection de la langue en tant qu'outil diagnostique et pronostique dans le contexte de l'insuffisance cardiaque aiguë.

Commentaires

Intérêt pronostique de la différenciation des zheng

  • La langue miroir, en médecine chinoise, est une langue sans enduit, à surface lisse sans papille apparente. Elle est classiquement un signe évocateur du zheng/syndrome vide de yin, mais signe non constant.
  • Les zheng en médecine chinoise définissent des formes cliniques particulières dans une pathologie donnée (ici l'insuffisance cardiaque aiguë) [2].
  • La différenciation des zheng a habituellement un intérêt thérapeutique permettant de moduler un traitement que ce soit de phytothérapie ou d'acupuncture. L'étude montre que la différenciation des zheng (tout au moins un des éléments clinique de la différenciation des zheng) a également un intérêt pronostique.
  • La langue miroir apparait comme un marqueur de sévérité de l'insuffisance cardiaque aiguë, associé à une FEVG basse et des valeurs hautes de NT-proBNP. Elle est prédictive d'un risque accru, près de trois fois plus élevé, d'événements cardiovasculaires majeurs.
  • En dehors du cadre de l'ICA, dans un contexte de soins palliatifs chez des patients cancéreux en phase terminale, une langue miroir est observée chez 94,2% des patients. La période médiane entre l'apparition de ce signe et le décès est de 5 jours (1 à 37 jours) [3].
  • Une autre étude montre que l'incidence des langues miroir est plus élevée chez les sujets avec cancer que chez les sujets sains. Il est suggéré que le signe pourrait être utilisé pour un dépistage [4].
  • Ces éléments montrent que si d'une façon générale la langue miroir est un facteur clinique péjoratif, sa signification est à replacer dans chaque contexte pathologique particulier.

La différenciation des zheng dans l'insuffisance cardiaque

  • La langue miroir est un signe particulier du syndrome de vide de yin. Le syndrome de vide de yin n'est qu'une forme clinique particulière (zheng) d'insuffisance cardiaque.
  • Une thématique de recherche importante en médecine chinoise est la détermination et la classification dans chaque pathologie des différents types de zheng possibles, l'évaluation de leur incidence et l'élaboration de critères diagnostiques consensuels.
  • A partir d'une analyse multicentrique de 661 patients avec insuffisance cardiaque une équipe de chercheurs a ainsi élaboré et validé un questionnaire spécifique (syndrome differentiation questionnaire for heart failure, SDQHF) pour la différenciation des zheng dans cette pathologie (figure 3, [5]).
Figure 3. Le consensus d'experts s'accorde à distinguer dans l'insuffisance cardiaque 4 syndromes primaires et 2 syndromes associés. Il est proposé des critères diagnostiques corrélés à l'aspect lingual. La langue miroir n'est qu'un aspect possible des langues de vide de yin (d'après [5]).

Conclusion

  • La différenciation des zheng est une thématique de recherche spécifique en médecine chinoise.
  • Cette thématique est à suivre avec attention par les praticiens acupuncteurs par ses nombreux impacts possibles, thérapeutiques et pronostiques, sur la prise en charge des patients.

Dr Johan Nguyen

Références

  1. Chen Y, Yin M, Fan L, Jiang X, Zhang T, Zhu X, Xu H. Mirror-like tongue is an important predictor of acute heart failure: a cohort study of acute heart failure in Chinese patients. J Tradit Chin Med. 2023 Oct;43(6):1243-1251. |doi| 🔓
  2. Nguyen J. L’inclusion de la médecine chinoise dans la nouvelle classification internationale des maladies : une source de confusion et une erreur. Acupuncture Preuves & Pratiques. Juin 2020. |URL| 🔓
  3. Han S, Yang X, Qi Q, Pan Y, Chen Y, Shen J, Liao H, Ji Z. Potential screening and early diagnosis method for cancer: Tongue diagnosis. Int J Oncol. 2016 Jun;48(6):2257-64. |doi| 🔓
  4. Shih YL, Hsu YC, Chiu WH, Chao CC. Estimating Life Expectancy From Chinese Medicine Could Improve End-of-Life Care in Terminally Ill Cancer Patients. Holist Nurs Pract. 2018 Sep/Oct;32(5):247-252. |doi|
  5. Leung AYL, Zhang J, Chan CY, Chen X, Mao J, Jia Z, Li X, Shen J. Validation of evidence-based questionnaire for TCM syndrome differentiation of heart failure and evaluation of expert consensus. Chin Med. 2023 Jun 9;18(1):70. |doi| 🔓
Vues : 18

Mots-clés : Cardiologie - Médecine prédictive - Zheng


Imprimer

Une remarque, une question ? Laissez un commentaire.




    Thematiques

    Votre recherche

    Abonnement à notre infolettre
    Abonnez-vous pour être informé des derniers articles et formations mis en ligne
    Thanks for signing up. You must confirm your email address before we can send you. Please check your email and follow the instructions.
    Nous respectons votre vie privée. Vos informations sont en sécurité et ne seront jamais partagées.
    Don't miss out. Subscribe today.
    ×
    ×