Icon/Horloge Created with Sketch. 10.09.2023

1 commentaire

80- Prédiction de l’efficacité de l’acupuncture dans la dyspepsie

Analyse de prédiction

Yin T, Qu Y, Mao Y, Zhang P, Ma P, He Z, Sun R, Lu J, Chen Y, Yin S, Gong Q, Tang Y, Liang F, Zeng F. Clinical-functional brain connectivity signature predicts longitudinal symptom improvement after acupuncture treatment in patients with functional dyspepsia. Hum Brain Mapp. 2023 [1]

L'étude

L'étude cherche à identifier des biomarqueurs de l'efficacité de l'acupuncture dans la dyspepsie fonctionnelle (DF). Les auteurs ont utilisés une approche multimodale combinant des caractéristiques cliniques et de connectivité cérébrale fonctionnelle à l'état de repos (rsFC) en IRMf. Ils ont collecté les données démographiques, les scores de symptômes cliniques et psychiatriques auto-évalués, ainsi que des mesures de rsFC chez 100 patients atteints de DF. Ils ont développé des modèles de prédiction basés sur ces données et des algorithmes d'apprentissage automatique pour prévoir l'amélioration des symptômes après un traitement par acupuncture de 4 semaines. Les résultats ont montré que les caractéristiques cliniques et de connectivité cérébrale pouvaient prédire l'efficacité de l'acupuncture chez les patients atteints de DF :

  1. Score initial au Symptom Index of Dyspepsia (SID) : Les patients présentant des scores initiaux plus élevés de SID ont obtenu un meilleur soulagement des symptômes après le traitement par acupuncture.
  2. Connectivité fonctionnelle à l'état de repos (rsFC) : La connectivité fonctionnelle entre les réseaux de contrôle cognitif (CCN) et les autres sous-réseaux cérébraux, tels que le réseau par défaut (DMN), le réseau sensorimoteur (SMN) et les réseaux subcorticaux, a joué un rôle important dans les résultats de prédiction. Une connectivité plus élevée entre le CCN et les autres réseaux était associée à un meilleur soulagement des symptômes après le traitement par acupuncture.
  3. Régions cérébrales spécifiques : Certaines régions cérébrales, telles que l'insula antérieure, le cortex préfrontal médian (mPFC), le cortex cingulaire antérieur (ACC), le noyau caudé et l'hippocampe, étaient fortement associées à une meilleure réponse à l'acupuncture. Ces régions sont impliquées dans le traitement des signaux sensoriels viscéraux, l'évaluation et la réponse aux aspects affectifs des sensations viscérales, ainsi que la rumination des souvenirs négatifs.

Un échantillon indépendant de 60 patients atteints de DF a ensuite été utilisé sur un site distinct pour valider ces modèles. Le modèle prédictif utilisé a une précision de 88%. En d'autres termes, le modèle est capable de prédire correctement les répondeurs au traitement par acupuncture dans 88% des cas. Cela a des implications importantes pour la médecine de précision, car il permettrait aux professionnels de la santé de cibler plus efficacement les traitements, d'améliorer les résultats pour les patients et de réduire les coûts de santé.

Figure 1. Flow chart de l'analyse de prédiction [1]

Commentaires

La problématique

Des revues systématiques récentes [2-4], incluant de 11 à 22 essais contrôlés randomisés, ont montré l'efficacité de l'acupuncture dans la dyspepsie que ce soit versus traitements médicamenteux ou fausse acupuncture. Un grand essai publié dans une revue médicale majeure est venu consolider ces données sur une efficacité spécifique de l'acupuncture [5].

Cependant, l'efficacité de l'acupuncture apparait comme très variable d'un sujet à l'autre. Ce constat est banal en thérapeutique et il conduit à rechercher des biomarqueurs susceptibles d'être mesurés pour prédire le résultat d'un traitement. C'est l'objet de la médecine prédictive ou personnalisée qui prend un essor majeur avec les outils de l'intelligence artificielle et de l'apprentissage automatique. Il s'agit donc d'identifier les caractéristiques cliniques, biologiques ou encore génétiques des patients les plus susceptibles d'être répondeurs à un traitement par acupuncture.

L'analyse de prédiction

L'étude comporte deux étapes avec d'abord l'élaboration des modèles de prédiction à partir des données de 100 patients traités par acupuncture (ensemble d'entraînement-test). Les données sont collectées rétrospectivement à partir de deux essais contrôlés randomisés en neuroimagerie [6, 7]. Les échantillons provenant de différents groupes d'intervention (figure 2) ont ainsi été agrégés pour développer les modèles de prédiction. Cette approche méthodologique permet une analyse plus robuste des données. La validité des modèles prédictifs proposés a ensuite été testé sur un ensemble de validation indépendant de 60 patients avec DF issus d'un autre essai en neuroimagerie en cours [8]. Il est ainsi montré une précision des modèles de 88 % dans la prédiction des répondeurs à l'acupuncture.

Un des intérêts de l'étude est l'approche multimodale combinant données cliniques et données de neuroimagerie. Cette approche multimodale apparait comme plus performante que les approches unimodales basées uniquement sur la clinique [9] ou la neuroimagerie [10]. Par exemple une étude précédente montrait une précision de 73% des modèles prédictifs purement cliniques [8] contre 88% ici pour l'approche multimodale.

L'acupuncture

Les patients inclus dans l'analyse ont reçu un traitement comportant un à deux points parmi les points zusanli (36E), weishu (21V) et zhongwan (12VC), c'est à dire les points he inférieur et shu-mu de l'estomac (figure 2). Pour l'ensemble d'entraînement-test, les points sont utilisés seuls (36E ou 21V ou 12VC) ou en association (36E + 21V ou 36E + 12VC) en fonction de leur affectation de groupe. Ces variations permettent de comparer l'efficacité des différentes prescriptions [11] . En revanche, les patients de l'ensemble de validation indépendant ont tous été traités avec la combinaison 36E + 12VC. Les auteurs mentionnent que ces points ont été sélectionnés sur une base empirique, ayant déjà montré leur efficacité dans des études antérieures [11-13]. Il s'agit effectivement des points majeurs identifiés dans une méta-analyse en réseaux utilisant les données de deux revues systématiques récentes (figure 3 [14]).

Figure 2. Les différentes prescriptions d'acupuncture utilisées (a)- (e) pour l'ensemble d'entraînement-test. La prescription (e) est la seule utilisée pour l'ensemble de validation indépendant. Les points bilatéraux 36E et 21V sont utilisés unilatéralement en alternance lors de chaque séance [1].
Figure 3. Points majeurs identifiés dans une méta-analyse en réseau de 9 essais contrôlés randomisés sur le traitement par acupuncture de la dyspepsie [14].

Tous les autres paramètres du traitement par acupuncture sont similaires pour l'ensemble des patients :

  • 20 séances d'acupuncture de 30 minutes sur une période de 4 semaines, avec un schéma de 5 jours consécutifs de traitement suivis de 2 jours de repos.
  • Puncture perpendiculaire à une profondeur de 20-30 mm, suivies de manipulation en rotation et enfoncement-retrait pour induire la sensation de deqi avec réinduction du deqi toutes les 10 minutes.

Relevons certaines données pertinentes quant à un traitement optimal de la dyspepsie par acupuncture à partir d'autres études :

  • 36E et 12VC utilisés isolément paraissent avoir une efficacité similaire mais une action différente en IRMf sur l'activité du gyrus postcentral [11]. La stimulation du 12C impliquerait principalement le réseau de récompense, tandis que celle du 36E impliquerait les circuits du réseau de gyrus postcentral – mode par défaut. On aurait là une base de l'action spécifique des points et de leur synergie.
  • Un effet-dose est observé : un traitement de 3 séances par semaine sur 4 semaines (12 séances) est supérieur à un traitement d'une séance hebdomadaire sur 4 semaines (4 séances) [15].
  • Les caractéristiques cliniques du deqi (obtention du deqi, durée du deqi et l'intensité de la sensation de distension) sont également des facteurs pronostiques, corrélées aux répondeurs à l'acupuncture [16].

Conclusion

L'étude identifie donc des biomarqueurs cliniques et de neuroimagerie prédictifs de l'efficacité de l'acupuncture. Cela ouvre la voie à des stratégies de traitement plus ciblées, permettant aux médecins de sélectionner les candidats les plus appropriés pour le traitement par acupuncture, optimisant ainsi les ressources et améliorant les résultats pour les patients.

Il s'agit d'une application à l'acupuncture de la médecine prédictive et de l'intelligence artificielle, domaines qui connaissent un développement considérable en médecine. Cela illustre bien le fait que toute innovation conceptuelle, méthodologique ou technique en médecine est très rapidement mise en application dans le champ de la recherche en acupuncture.

Dr Johan Nguyen

Références

  1. Yin T, Qu Y, Mao Y, Zhang P, Ma P, He Z, Sun R, Lu J, Chen Y, Yin S, Gong Q, Tang Y, Liang F, Zeng F. Clinical-functional brain connectivity signature predicts longitudinal symptom improvement after acupuncture treatment in patients with functional dyspepsia. Hum Brain Mapp. 2023 Aug 16.[doi] 🔓
  2. Du J, Feng Y, Yuan Q, Gong H, An J, Wu L, Dai Q, Xu B, Wang H, Luo J. Efficacy of Acupuncture Treatment for Postprandial Distress Syndrome: A Systematic Review and Meta-Analysis. J Immunol Res. 2022 Jun 2;2022:6969960. [doi] 🔓
  3. Kwon CY, Ko SJ, Lee B, Cha JM, Yoon JY, Park JW. Acupuncture as an Add-On Treatment for Functional Dyspepsia: A Systematic Review and Meta-Analysis. Front Med (Lausanne). 2021 Jul 26;8:682783. [doi] 🔓
  4. Wang XY, Wang H, Guan YY, Cai RL, Shen GM. Acupuncture for functional gastrointestinal disorders: A systematic review and meta-analysis. J Gastroenterol Hepatol. 2021 Nov;36(11):3015-3026. [doi] 🔓
  5. Yang JW, Wang LQ, Zou X, Yan SY, Wang Y, Zhao JJ, Tu JF, Wang J, Shi GX, Hu H, Zhou W, Du Y, Liu CZ. Effect of Acupuncture for Postprandial Distress Syndrome: A Randomized Clinical Trial. Ann Intern Med. 2020 Jun 16;172(12):777-785. [doi]
  6. Yin S, Chen Y, Lei D, Sun RR, Ma TT, Feng PM, He ZX, Suo XL, Ma PH, Qu YZ, Qiu K, Jing MM, Gong QY, Liang FR, Chen J, Zeng F. Cerebral mechanism of puncturing at He-Mu point combination for functional dyspepsia: study protocol for a randomized controlled parallel trial. Neural Regen Res. 2017 May;12(5):831-840. [ doi] 🔓
  7. Sun R, Hong X, Guo J, Yin S, Feng P, Lan L, Lei D, Liu X, Suo X, Yin T, Zhang T, Huang L, Gao F, Gong Q, Liang F, Zeng F. The central mechanism of acupuncture treatment with a long-lasting effect for functional dyspepsia: study protocol for a randomized controlled trial. Trials. 2018 Jul 13;19(1):373. [doi] 🔓
  8. Zhang, P., Yin, T., Mao, Y. K., He, Z. X., Yang, S., Huang, S. Q., Sun, R. R., & Zeng, F. (2022). Therapeutic effects and central mechanism of acupuncture and moxibustion for treating functional dyspepsia: Study protocol for an fMRI-based randomized controlled trial. Trials, 23(1), 462. [doi] 🔓
  9. Yin T, Zheng H, Ma T, Tian X, Xu J, Li Y, Lan L, Liu M, Sun R, Tang Y, Liang F, Zeng F. Predicting acupuncture efficacy for functional dyspepsia based on routine clinical features: a machine learning study in the framework of predictive, preventive, and personalized medicine. EPMA J. 2022 Feb 2;13(1):137-147. [doi]
  10. Yin T, He Z, Chen Y, Sun R, Yin S, Lu J, Yang Y, Liu X, Ma P, Qu Y, Zhang T, Suo X, Lei D, Gong Q, Tang Y, Liang F, Zeng F. Predicting acupuncture efficacy for functional dyspepsia based on functional brain network features: a machine learning study. Cereb Cortex. 2023 Mar 21;33(7):3511-3522. [doi]
  11. Dong X, Yin T, Yu S, He Z, Chen Y, Ma P, Qu Y, Yin S, Liu X, Zhang T, Huang L, Lu J, Gong Q, Zeng F. Neural Responses of Acupuncture for Treating Functional Dyspepsia: An fMRI Study. Front Neurosci. 2022 May 2;16:819310. [doi] 🔓
  12. Kim SY, Hong SH, Park JW, Lee H, Kim J, Kim Y, Baik YS, Ko SJ, Kim SK, Lee IS, Chae Y, Park HJ. Analysis of diagnostic decision in acupuncture from the actual functional dyspepsia patient’s clinical information. Integr Med Res. 2020 Dec;9(4):100419. [doi] 🔓
  13. Teng Y, Yin T, Yang Y, Sun R, Tian Z, Ma P, He Z, Qu Y, Huang L, Chen Y, Zeng F. The Role of Medial Prefrontal Cortex in Acupuncture Treatment for Functional Dyspepsia. Front Neurosci. 2022 Apr 7;16:801899. [doi] 🔓
  14. Moon H, Ryu Y, Lee IS, Chae Y. Acupuncture treatment for functional gastrointestinal disorders: Identification of major acupoints using network analysis. Integr Med Res. 2023 Sep;12(3):100970. [doi] 🔓
  15. Wang Y, Hou YQ, Yang JW, Wang LQ, Shao JK, Zou X, Yang NN, Huang J, Liu CZ. Acupuncture of different treatment frequency in postprandial distress syndrome: A pilot randomized clinical trial. Neurogastroenterol Motil. 2020 Jun;32(6):e13812. [doi]
  16. Chen L, Yin T, He Z, Chen Y, Sun R, Lu J, Ma P, Zeng F. Deqi Sensation to Predict Acupuncture Effect on Functional Dyspepsia: A Machine Learning Study. Evid Based Complement Alternat Med. 2022 Sep 14;2022:4824575. [doi] 🔓

Vues : 16

Mots-clés : gastro-entérologie - Médecine prédictive


Imprimer

Une remarque, une question ? Laissez un commentaire.




Thematiques

Votre recherche

Abonnement à notre infolettre
Abonnez-vous pour être informé des derniers articles et formations mis en ligne
Thanks for signing up. You must confirm your email address before we can send you. Please check your email and follow the instructions.
Nous respectons votre vie privée. Vos informations sont en sécurité et ne seront jamais partagées.
Don't miss out. Subscribe today.
×
×