Une étude du département d’obstétrique de l’hôpital affilié à l’Université de Qingdao (Shandong, Chine) étudie l’efficacité de l’acupuncture sur la douleur du travail et de l’accouchement [1].

151 patientes primipares avec un accouchement par voie basse sont randomisées en deux groupes :

  • analgésie par acupuncture sous la forme d’électroacupuncture de surface (EAS) (voir protocole fig. 1).
  • analgésie péridurale (ADP).

Dans les deux groupes l’analgésie est débutée à 3 cm de dilatation.

L’évaluation est faite sur la douleur (échelle visuelle analogique) à 30, 60 et 120 minutes, la durée des phases du travail, l’utilisation d’ocytocine, les effets indésirables, les pertes sanguines du post partum immédiat et le score d’Apgar.

Figure 1. Protocole d’acupuncture de l’étude [1].

L’électroacupuncture a un effet analgésique (p< 0.01) mais inférieur à celui de la péridurale (p<0.01) (figure 2). La durée des deux premières phases du travail est raccourcie dans le groupe EAS par rapport à ADP (p<0.01 et p<0.05), mais on n’observe pas de différence quant à la rapidité de la délivrance (p>0.05). Dans le groupe EAS il y a une nette diminution de l’utilisation d’ocytocine par rapport au groupe ADP (9,2% contre 34,7%). Moins d’effets indésirables sont également observés (2,6% contre 18,7%). Enfin il n’y a pas de différence sur le volume des pertes sanguines et le score d’Apgar.

Figure 2 . Evolution de la douleur (échelle visuelle analogique) dans le groupe acupuncture (EAS) et le groupe ADP [1].

Au total, l’effet analgésique de l’électroacupuncture est certes moins important qu’avec une péridurale, mais permet de réduire la douleur à un niveau plus tolérable. L’avantage de l’électroacupuncture est dans le raccourcissement de la durée du travail, la moindre consommation d’ocytocine, et la moindre fréquence des effets secondaires.

Protocole d’acupuncture


L’étude utilise une électrostimulation de surface des points d’acupuncture, technique courante dans le domaine périopératoire à visée antalgique [2] ou encore sur les nausées et vomissements [3]. Son avantage est sa simplicité d’utilisation en salle d’opération. L’élément particulier ici est l’utilisation de l’appareil SRL998K (Guangzhou Sunray Medical Apparatus Co, Chine) à usage obstétrical où le stimulateur est intégré à un moniteur fœtal (fig. 3). L’intensité de la stimulation peut être ajustée soit manuellement soit automatiquement, la stimulation étant alors couplée avec le monitorage et les contractions utérines. L’intensité augmente et diminue automatiquement avec la tension utérine [4].

Il est utilisé une fréquence alternée (2 Hz / 100 Hz) qui parait être, au moins expérimentalement, le paramètre de stimulation le plus efficace pour augmenter l’intensité, la durée et la fréquence des contractions utérines [5, 6]. L’intensité est fixée au seuil de tolérance de la parturiente et doit provoquer un léger tremblement musculaire.

Figure 3. Moniteur fœtal SRL998K. Le stimulateur est incorporé au moniteur. L’intensité de la stimulation peut être ajustée automatiquement sur les contractions utérines. Electrodes de surface adhésives rondes (points usuels) ou rectangulaires (jiaji), fil avec fiches vertes pour les points du membre supérieur, bleues pour les points lombo-sacrés [4].

La douleur


L’effet analgésique de l’acupuncture est inférieur à celui obtenu avec une péridurale (figure 2). Cela confirme les résultats de deux autres études récentes [6, 7]. Dans ces dernières l’effet de l’acupuncture sur la douleur est bien mis en évidence par la comparaison à un troisième groupe contrôle sans aucune intervention.

D’autre part l’acupuncture a démontré avoir un effet analgésique adjuvant en association à une analgésie péridurale simple [8] ou une péridurale combinée à une analgésie contrôlée par la patiente [9]. L’action antalgique de l’acupuncture est corrélée à une augmentation de beta-endorphine plasmatique [8].

La durée du travail


Il est connu que la péridurale rallonge les phases 1 et 2 [10]. On observe un raccourcissement sous acupuncture par rapport à une péridurale [1,6], mais pas de modification par rapport à un accouchement simple [6]. L’association de l’acupuncture à une péridurale permet une réduction des phase 1 et 3 [9].

L’utilisation d’ocytocine


Par rapport à une péridurale, l’utilisation d’ocytocine est diminuée sous acupuncture [1,6]. Cette utilisation parait également moindre en cas d’association acupuncture + péridurale [9], mais cela n’est pas observé dans une autre étude [8].

Les complications


L’incidence des rétentions urinaires est diminuée sous acupuncture par rapport à une péridurale [6,9]. Dans l’étude rapportée [1] il n’est pas observé de diminution des pertes sanguines contrairement à d’autres études sous acupuncture [7] ou association acupuncture plus péridurale [6].

Conclusions


Par rapport à une analgésie péridurale une analgésie par acupuncture a des inconvénients (un effet antalgique moindre) mais des avantages (simplicité d’utilisation, raccourcissement du travail, moindre utilisation d’ocytocine, et incidence moindre des complications). Une association péridurale et acupuncture parait cumuler les avantages.

Depuis 2014, toutes les recommandations de bonne pratique des sociétés savantes ou des agences d’évaluation abordant la question de l’acupuncture dans la douleur de l’accouchement ont émis un avis favorable à son utilisation : Australie-Nouvelle Zélande (2015, 2017, 2020), Canada (2016, 2018), France (2017), USA (2018), Royaume-Uni (2019) [11].

Gilles Michel et Johan Nguyen

Références


  1. Miao WJ, Qi WH, Liu H, Song XL, Li Y, Cao Y. [Effect of transcutaneous electrical acupoint stimulation on labor analgesia]. Chinese Acupuncture and Moxibustion. 2020;40(6):615-8. [211711]. |doi|.
  2. Szmit M, Agrawal S, Goździk W, Kübler A, Agrawal A, Pruchnicki P, Woźniak M, Nowak M, Bartoszewicz B, Rudnicki J. Transcutaneous Electrical Acupoint Stimulation Reduces Postoperative Analgesic Requirement in Patients Undergoing Inguinal Hernia Repair: A Randomized, Placebo-Controlled Study. J Clin Med. 2021;10(1). [216180]. |doi|.
  3. Chen J, Tu Q, Miao S, Zhou Z, Hu S. Transcutaneous electrical acupoint stimulation for preventing postoperative nausea and vomiting after general anesthesia: A meta-analysis of randomized controlled trials. Int J Surg. 2020;73:57-64. [209688]. |doi|.
  4. Best Baby. SRL 998K Bio-feedback TENS System. Guangzhou Sunray Medical Apparatus Co. |URL|.
  5. Chen YR, Yuan HW, Shu FZ, Ren XX, Ma LX, Liu RQ, Zhu J. [Effects of electroacupuncture at points of a traditional acupuncture formula that induces labor with different parameters on uterine contractility in late-stage pregnant rats.] Journal of Chinese Integrative Medicine. 2011;9(1):91-99. [156686]. |doi|.
  6. Wu LL, Liu XH, Yin YZ, Sun K, Wu L, Yi W, Li SR, Hou HY. Effectiveness of acupuncture versus spinal-epidural anesthesia on labor pain: a randomized controlled trial Journal of TCM. 2018;37(5):629. [202118]. |doi|.
  7. Zhao Yan, Zhu Cui-Ping, Chen Xiao-Hong. [Application and Security Observation of Acupuncture in Labor Analgesia]. Shanghai Journal of Acupuncture and Moxibustion. 2017;36(8):905-909. [114479]. |doi|.
  8. Li MJ, Wang J, Wei BX, Deng QX, Zhu XD, Zhang Y. [Effect and safety of electroacupuncture analgesia at the latent stage of labor on the epidural analgesia]. Acupuncture Research. 2020;45(4):325-9. [210578]. |doi|.
  9. Xiao J, Yi W, Wu L. Effects of electroacupuncture on reducing labor pain and complications in the labor analgesia process of combined spinal-epidural analgesia with patient-controlled epidural analgesia. Arch Gynecol Obstet. 2019;299(1):123-128. [204421]. |doi|.
  10. Aveline C, Bonnet F. Influence de l’anesthésie péridurale sur la durée et les modalités de l’accouchement. Ann Fr Anesth Reanim. 2001;20(5):471-84. [212780]. | doi |
  11. Goret O, Nguyen J, Pernice C, Gerlier JL. Centre de Preuves en Acupuncture. Février 2021. | URL |


Mots-clés : Douleur - Essai contrôlé randomisé - Obstétrique