Se connecter EnglishFrenchGermanItalianSpanish

Icon/Horloge Created with Sketch. 21.06.2021

0 commentaire

52- Acupuncture en oncologie : actualités


Douleur en oncologie


📝Commentaire. 504 publications relatives au traitement par acupuncture dans la douleur cancéreuse sont indexées dans la seule base de données Web of Science. Analyse de l’évolution au cours des 20 dernières années, des pays, des institutions, des auteurs, des types de publication et des thématiques. L’acupuncture dans la douleur cancéreuse est une thématique significative dans la recherche biomédicale avec l’implication d’équipes de 15 pays.


📝Commentaire. Etude multicentrique américaine dans une revue médicale majeure (impact factor 45). Protocole :

Traitement de syndrome Bi.
– Points constants : 5TR, 41VB, 4GI, 41E, 3Rn (bilatéralement) + acupuncture auriculaire shenmen, rein, foie, poumon supérieur, sympathique (en alternance droite-gauche).
– Points utilisés pour les 3 articulations les plus douloureuses du patient :
. Genou : 9-10Rte, 34E
. Doigts : 3IG, baxie, 3GI
. Lombes : 3-8VG, 23V
. Épaule : 15GI, 14TR, 10IG
. Hanche : 30-39VB
. Poignet : 4-5TR, 5GI
Aiguille (gauge 30 ou 0.34 x 1, 1,5 ou 3 inches). Oreille (gauge 38 x 15 mm).
Profondeur et direction conventionnelles.
Deqi, réinduction une fois durant la séance.
Séance de 20-25 min.
Idéalement : 2 séances/ semaines x 6 semaines, puis 1 séance/ semaine X 6 semaines.
Au total 12-18 séances.

📝Commentaire. Etude multicentrique américaine (n=360) dans une revue médicale majeure (impact factor 24.7). Protocole d’acupuncture :

4 points locaux au niveau de l’articulation la plus douloureuse + 4 autres points distaux en fonction des symptômes associés (voir tableau)
Profondeur et angle conventionnels
Deqi,
Électroacupuncture (A3922 E-STIM II device) aux points locaux, (f) 2 Hz.
Séance de 30 min.
1 séance/ semaine x 10 semaines.
10 séances.

📝Commentaire. Etude tchèque (n=60). Protocole d’acupuncture :

Traitement «réadapté » à chaque séance (pouls).
Points les plus couramment utilisés : 4GI, 7P, 36E, 7Rn.
Pas de description des techniques de stimulation.
Séance de 10-20 min.
2 séances / semaine.
Durée de la radiothérapie.

📝Commentaire. Auteurs australiens, chinois et américains. Revue systématique dans une revue médicale majeure en oncologie (impact facteur 24.7). Elle met en évidence une efficacité spécifique versus fausse acupuncture sur la douleur et la consommation d’antalgiques. Dans cette comparaison sont inclus 7 ECR de haute qualité. Mais le niveau de preuve est déclassé de haut à moyen du fait d’une hétérogénéité, en fait facilement explicable en acupuncture. La revue n’inclut pas les ECR après 2018, donc n’inclut pas l’étude de Mao 2020 publiée également dans le JAMA Oncol (ci-dessus).


📝Commentaire. Revue systématique chinoise. Elle comporte la description partielle des protocoles d’acupuncture utilisés (7 ECR).


📝Commentaire. Le National Comprehensive Cancer Network® est un réseau regroupant 31 centres anticancéreux de premier plan aux USA. L’acupuncture a une recommandation forte dans les arthralgies induites par anti-aromatases. La recommandation est basée sur des données de 2013-2018, dont l’essai publié dans le JAMA en 2018. Les données actuelles doivent encore renforcer le niveau de preuve.


📝Commentaire. Seul l’Alberta Health Services (Canada, 2018) met en avant un manque de preuve. Mais dans leur argumentaire aucune publication relative à l’acupuncture n’est rapportée.


📝Commentaire. Implantation de cellules cancéreuses de la glande mammaire au niveau du fémur gauche. Traitement par acupuncture utilisé :

36E + 60V bilatéralement
Aiguille 0.25 x 13 mm.
Profondeur : 5 mm.
Électroacupuncture (Hans-100) (f) 2 /100Hz.
Séance de 30 min.
1 séance / jour.
7 séances.

📝Commentaire. Revue systématique d’auteurs de l’Université de médecine chinoise de Nanjing. Inclusion de 24 études expérimentales chez le rat. Comporte la description des protocoles d’acupuncture utilisés. Synthèse avec entre parenthèses le nombre d’études :

36E (19), 60V (12), 30VB (4), huatuojiaji L3-L5 (3), 2V (2), 6Rte (2) genduan, (2).
Electroacupuncture dans toutes les études.
(f) : 2/100 Hz (15), 4 Hz (3), 10 Hz (2), 2 Hz (1), 4 Hz (1), 15 Hz (1).
Séance de 30 min. (22), 13 min. (1), 6,5 min. (1).
1 séance par jour (15), 1 séance tous les deux jours (7), 1 séance par semaine (1). 
5 à 20 séances, majoritairement 6 à 7 séances.

Fatigue liée au cancer


📝Commentaire. Étude australienne incluant 9 ECR. Efficacité de l’acupuncture versus fausse acupuncture au score de fatigue du Brief Fatigue Inventory (BFI). Description partielle des protocoles d’acupuncture utilisés.


📝Commentaire. Le National Comprehensive Cancer Network® est un réseau regroupant 31 centres anticancéreux de premier plan aux USA. 


Nausées et vomissements des soins palliatifs


📝Commentaire. Etude danoise (n=136). Protocole d’acupuncture :

6MC, 36E, 3F, yintang
1 séance/jour x 3 jours 3 séances.


📝Commentaire.Le National Comprehensive Cancer Network® est un réseau regroupant 31 centres anticancéreux de premier plan aux USA. 


Dyspnée chez le patient cancéreux


📝Commentaire. AHRQ (l’Agence pour la recherche et la qualité des soins de santé) est l’agence fédérale américaine chargée de l’évaluation médicale et dépendant du département de la santé et des services sociaux. Sa mission est « de produire des preuves pour rendre les soins de santé plus sûrs, de meilleure qualité, plus accessibles, équitables et abordables, et de travailler au sein du département américain de la Santé et des Services sociaux et avec d’autres partenaires afin que les preuves soient comprises et utilisées ».


📝Commentaire. L’ European Society for Medical Oncology (ESMO) est une des principales organisations professionnelles d’oncologie médicale au niveau international. Elle annonce 25.000 membres dans 150 pays.



Neuropathies chimio-induites


📝Commentaire. Essai américain (n=40). Protocole d’acupuncture :

11GI, 5TR, baxie 6-9Rte, 36E, 3Rn, 3F, qiduan yintang
Aiguilles (0,20 x 25 mm) et (0,25 x 40 mm). (p) conventionnelle. Deqi. 1ère semaine : acupuncture manuelle, puis électroacupuncture (AWQ-104), (f) 2/10 Hz (voir figure pour le couplage des points).
Séance de 30 min. 18 séances sur 8 semaines.

📝Commentaire. L’ European Society for Medical Oncology (ESMO) est une des principales organisations professionnelles d’oncologie médicale au niveau international. Elle annonce 25.000 membres dans 150 pays.



Insomnies chez le patient cancéreux



📝Commentaire. Etude pilote (n=30). Protocole d’acupuncture :

Points constants : sishencong, 20VG, 24VG, 6MC, 3Rn, 6Rte + points auriculaires (coeur, shenmen, sympathique).
Points additionnels : yintang, 4VC, 7C, 25E, 36E, 3F, 6Rn.
– Aiguille (0.20 x 24-40 mm), insertion avec tube guide.
Deqi.
– Electroacupuncture (AWQ-104L) : (20VG + 24VG) et (sishencong droit + gauche)
– Points auriculaires : mise en place de semen vaccaria, pression 1 min. trois fois par jour.
– Séance de 25 min.
– 2 séances / semaine x 6 semaines.
– 12 séances.

Bouffées de chaleur chez le patient cancéreux


📝Commentaire. L’ European Society for Medical Oncology (ESMO) est une des principales organisations professionnelles d’oncologie médicale au niveau international. Elle annonce 25.000 membres dans 150 pays.



Cancer du sein



📝Commentaire. Protocole d’acupuncture :

36E bilatéral.
Aiguille (0.18 x 13 mm).
(p) 5 mm.
Electroacupuncture (HAN’s stimulator) (i) 0.1 mA (f) 2/15 Hz
Séance de 30 min.
1 séance / j du 10ème au 18ème jour après l’implantation des cellules cancéreuses.

Xérostomie radio-induite



Pneumopathie radio-induite


📝Commentaire. Protocole d’acupuncture :

Points constants : 3F, 4GI, 1-2-9P, 13-20-23V, 36E, 6MC.
Points additionnels : 3Rn, 12VB, 36E, 14VG, 4VC, 12VC.
Aiguilles (0,25 x 40 mm) (p) 5 à 25mm.
Deqi
Séance 15 min.
2 séances / semaine.
Pendant toute la durée de la radiothérapie.

Annexe: Taiji et qigong en oncologie


📝Commentaire. Des entretiens qualitatifs semi-structurés et ouverts sont menés pour explorer les facteurs influençant le choix initial des patients entre une pratique de taiji-qigong et de méditation de pleine conscience par les patients atteints de cancer. 8/13 préfèrent le taiji-qigong et 5/13 la méditation de pleine conscience. Ces choix révèlent 4 facteurs : (1) les attentes ; (2) le savoir de la pratique ; (3) l’expérience passée avec l’intervention; et (4) le présupposé de l’auto-efficacité. Ces facteurs sont supposés aider les prestataires de santé dans la prise en charge des patients avec suites de cancer.


📝Commentaire. L’activité physique améliore la capacité aérobique et la fatigue (revue de 20 études).  Les études sur le 𝑡𝑎𝑖𝑗𝑖, bien que moins nombreuses montrent plus souvent une amélioration sur les critères objectifs et subjectifs.

Johan Nguyen, Sophie Lison & Claude Pernice



Mots-clés : Oncologie


Imprimer

Une remarque, une question ? Laissez un commentaire.




Thematiques

Votre recherche

Abonnement à notre infolettre
Abonnez-vous pour être informé des derniers articles et formations mis en ligne
Thanks for signing up. You must confirm your email address before we can send you. Please check your email and follow the instructions.
Nous respectons votre vie privée. Vos informations sont en sécurité et ne seront jamais partagées.
Don't miss out. Subscribe today.
×
×