Icon/Horloge Created with Sketch. 14.03.2024

0 commentaire

105- L’acupuncture dans la douleur post-opératoire des arthroplasties du genou.

Essai contrôlé randomisé

Huang H1, Tang K2, Song X2, Zhao L2, Liang Y3, Xu H3, Xiao L3, Chen Y2,4. Effects of contralateral versus ipsilateral electroacupuncture for analgesia and rehabilitation after unilateral total knee arthroplasty: a randomized controlled trial. Acupunct Med. 2023:9645284231211601. [1]
1Shenzhen Hospital, Shanghai University of Traditional Chinese Medicine.
2Shanghai University of Traditional Chinese Medicine, Shanghai, China.
3Guanghua Hospital, Shanghai University of Traditional Chinese Medicine, Shanghai, China.
4Longhua Hospital, Shanghai University of Traditional Chinese Medicine, Shanghai, China.

Objectif

Évaluation de l'efficacité de l’électroacupuncture (EA) controlatérale ou ipsilatérale versus fausse électroacupuncture dans la douleur postopératoire après arthroplastie totale du genou.

Lieu

Service de Chirurgie Orthopédique du Guanghua Hospital (Shanghai, Chine).

Patients

Critères d'inclusion :

  • hommes et femmes âgés de 40-75 ans.
  • Diagnostic confirmé de gonarthrose selon les critères de l'American College of Rheumatology.
  • Chirurgie pour prothèse totale de genou (PTG) unilatérale sous anesthésie générale.

114 patients sont inclus dans l'étude.

Interventions

Anesthésie et gestion post-opératoire de la douleur

  • Tous les patients sont opérés sous anesthésie générale avec un protocole d'anesthésie incluant fentanyl (4 μg/kg), propofol (2 mg/kg) et cisatracurium (0.15 mg/kg).
  • Après la chirurgie, un dispositif d'analgésie contrôlée par le patient (pompe ACP) est mis en place. À tous les patients il est administré une dose similaire de fentanyl (0.25 g/kg/h) avec possibilité de doses additionnelles à la demande en cas de score de douleur > 6 sur échelle visuelle analogique.

Acupuncture post-opératoire

Les 114 patients sont randomisés en trois groupes (figure 1) :

  • Groupe 1 : vrai EA controlatérale (genou non opéré) + fausse EA ipsilatérale (genou opéré).
  • Groupe 2 : vrai EA ipsilatérale (genou opéré) + fausse EA controlatérale (genou non opéré).
  • Groupe 3 : fausse EA bilatérale (genou opéré et non opéré).
Figure 1. Latéralité de la vraie et fausse électroacupuncture (EA) dans les trois groupes.

Le traitement par acupuncture comporte trois séances d'acupuncture en trois jours, de J1 à J3 (protocole figure 2).

Figure 2. Protocole d'électro-acupuncture et fausse électroacupuncture utilisés [2].

Critères d'évaluation

Critères principaux

  • Douleur (score sur échelle visuelle analogique, EVA) à la marche ou à la mobilisation à 6 temps différents :
    • J1, J2 et J3 (période thérapeutique),
    • J5, J7 et J10 (période post-thérapeutique).
  • Les doses supplémentaires d'antalgiques libérées par la pompe ACP à J2.

Critères secondaires

  • Fonction articulaire du genou évaluée par le score HSS (score du genou du service de chirurgie orthopédique de l'hôpital) à J3 et J10.
  • Amplitude des mouvements articulaires active (AROM) et passive (PROM).
  • Gonflement périarticulaire à J3, J5, J7 et J10.
  • Échelle d’anxiété d’Hamilton (HAMA) à J3 et J10.
  • Effets secondaires de l’acupuncture à J1, J2 et J3.

Principaux résultats

Critères principaux

  • Douleur : réduction significative dans les groupes vraie EA comparés au groupe fausse EA à partir de J3 jusqu'à la fin du suivi (J10), sans différence entre acupuncture ipsilatérale et controlatérale (figure 3).
  • Doses supplémentaires d'antalgiques : utilisation de doses plus élevées dans le groupe fausse EA par rapport aux groupes vraie EA sans différence entre EA controlatérale et ipsilatérale.
Figure 3. Évolution du score de douleur (EVA) dans les trois groupes [1]. L'acupuncture est débutée à J1 (D1).

Critères secondaires

  • EA controlatérale ou ipsilatérale comparée à la fausse EA a montré une amélioration significative de la fonction du genou, de l'amplitude de mouvement, du gonflement articulaire et de l'anxiété.
  • Efficacité similaire de EA ipsi ou controlatérale sur l'ensemble des critères sauf sur l'œdème post-opératoire où l'acupuncture ipsilatérale s'est montrée plus efficace.

Conclusion des auteurs

L'électroacupuncture contro ou ipsilatérale est efficace versus fausse electroacupuncture dans la gestion de la douleur post-opératoire après arthroplastie totale du genou.

L'étude est réalisée dans le service de chirurgie orthopédique du Guanghua Hospital of Integrated Traditional Chinese and Western Medicine qui réalise 600 prothèses de genou par an. Il s'agit d'un service hospitalier à très haut volume d'activité, particulièrement impliqué sur le sujet.

Le protocole d'acupuncture

Les points

  • Les quatre points du protocole (34VB, 32E, 36E et 9Rte) sont déterminés par les auteurs sur les données de la recherche clinique et consensus d'experts [2].
  • Une revue effectue une fouille des données (data mining) sur 82 études cliniques publiées durant la période 2012-2022 et portant spécifiquement sur l'acupuncture dans les douleurs après PTG [3]. Trois points de l'étude (34VB, 36E et 9Rte) apparaissent parmi les cinq points les plus souvent cités (figure 4). Par contre le 32E ne figure pas parmi les points courants dans ce contexte.
  • 82 études cliniques publiées ces 10 dernières années sur une thématique aussi ciblée témoignent de l'intérêt du sujet pour la recherche clinique en acupuncture.
Figure 4. Analyse des points d'acupuncture utilisés dans 82 études cliniques sur la douleur après PTG (d'après [3]). 60 points différents sont cités dans les différents protocoles. L'histogramme liste par ordre de fréquence les 19 points cités dans ⩾ 5 études. 34VB, 36E et 9Rte utilisés dans l'étude figurent dans les 5 points les plus cités. L'étude n'inclut que les points méridiens et hors-méridiens (exclusion par exemple de l'acupuncture auriculaire).
  • L'étude n'utilise que quatre points. Sur 20 essais contrôlés randomisés (ECR), 14 (70%) utilisent un nombre supérieur de points (entre 5 et 16) [tableau annexe]. Le faible nombre de points a un intérêt majeur dans un contexte périopératoire par la simplicité et la faisabilité du protocole ainsi que par la diminution des risques potentiels.

La latéralité de l'acupuncture

  • Un des objectifs principaux de l'étude était de comparer l'efficacité de l'acupuncture ipsilatérale et controlatérale. Pour les auteurs, la question se posait du fait du problème pratique représenté par la plaie chirurgicale et du potentiel risque infectieux.
  • L'acupuncture ipsilatérale est utilisée dans les trois quarts des ECR [tableau annexe]. L'intérêt de l'étude est donc de montrer une efficacité similaire de l'acupuncture controlatérale, ce qui a un avantage pratique.
  • Notons que les points utilisés se situent à relative distance des voies d'abord chirurgicales habituelles (figure 5). 
  • Si la littérature médicale fait état de cas d'infection locale au niveau d'une prothèse de genou après acupuncture, ces incidents ne sont pas rapportés dans un contexte périopératoire immédiat, mais bien après [4, 5].
Figure 5. La voie d'abord privilégiée actuellement est mini-invasive par voie sub-vastus (muscle vaste medial). Le but est d'épargner le tendon du muscle quadriceps et le muscle vaste médial, permettant une récupération globale plus rapide. Les points utilisés sont à distance.
  • Fait notable, la même équipe avait précédemment publié une étude expérimentale chez le rat sur un modèle de douleur post-opératoire après chirurgie du genou. Il était utilisé le même protocole d'électroacupuncture à quatre points comparant la puncture ipsilatérale à la puncture controlatérale, concluant également à une absence de différence (figure 6 [6]).
Figure 6. Étude expérimentale chez le rat avec un protocole identique montrant une efficacité similaire de l'acupuncture controlatérale et ipsilatérale [6].

L'électroacupuncture

  • L'électroacupuncture est utilisée dans la moitié des 20 ECR évaluant l'acupuncture dans les douleurs post-opératoires après PTG [tableau annexe].
  • Sur les 8 études où la fréquence de l'électrostimulation est renseignée, 3 utilisent des basses fréquences (2 à 10 Hz) et 5 utilisent des fréquences alternées (2-100 Hz). L'intérêt théorique de cette dernière modalité est qu'elle permet la libération simultanée de différents peptides opioïdes spécifiques à la fréquence [7].
  • Une étude suggère que les différentes phases de la douleur post-opératoire après PTG nécessiteraient des fréquences de stimulation différentes, et que les paramètres de stimulation devraient ainsi être adaptés à chaque phase [8].

Le timing de l'acupuncture

  • Dans l'étude, l'acupuncture est débutée le premier jour postopératoire (J+1). Mais dans les ECR on observe une grande hétérogénéité des protocoles. L'acupuncture peut-être ainsi débutée en préopératoire (à partir de J-5), en per-opératoire (sous anesthésie et avant la chirurgie), en post-opératoire immédiat ou retardé (de J0 à J+15) [tableau annexe].
  • Ces timings différents recoupent sans doute des objectifs différents : la gestion de la douleur postopératoire immédiate (avec un nombre limité de séances), l'accompagnement précoce de la rééducation ou la prévention de la chronicisation (avec un nombre de séance et un suivi plus important).

La fausse acupuncture

  • La fausse acupuncture est ici une stimulation minimale (contact à la peau avec une aiguille raccourcie à pointe émoussée) sur de vrais points.
  • Pour la vraie acupuncture comme pour la fausse il est utilisé une base cylindrique en mousse spéciale (10 mm de diamètre, 5 mm d'épaisseur) avec une face autocollante permettant son positionnement sur chacun des points (figure 7). Le rôle de ce dispositif est de délimiter précisément l'emplacement des points et de permettre l'aveuglement des sujets
Figure 7. Points d'acupuncture utilisés (note : la position des points sur la photographie parait non appropriée). Fausse EA à gauche (L) et vraie EA à droite (R) non discernables sur les 36E et 34VB. Aiguille raccourcie à pointe émoussée de fausse acupuncture et aiguille d'acupuncture vraie [2].
  • Une équipe coréenne a montré dans une revue systématique sur la gonarthrose que l'utilisation de ce type de dispositif avec une base fixée à la peau a pour conséquence de minorer l'action de l'acupuncture vraie [9]. La base constitue une contrainte évidente pour le praticien quant à la manipulation des aiguilles, contrainte non rencontrée dans les conditions normales.
  • La même équipe a ensuite mis en évidence, toujours dans une revue systématique sur la gonarthrose, qu'une fausse acupuncture sur de vrais points a un effet supérieur à une fausse acupuncture sur de faux points, cette dernière ne montrant pas de différence avec une simple liste d'attente [10].
  • L'étude montre bien une efficacité alors que son design (dispositif avec base et vrais points pour la fausse acupuncture) réunit des éléments péjoratifs, minorant l'amplitude de l'action de l'acupuncture.

Sécurité

  • Dans l'étude trois cas d'effets secondaires mineurs ont été enregistrés : un cas d'agitation légère et deux cas d'aiguilles pliées.
  • Dans les trois plus récentes revues systématiques [11,12,13] incluant au total 20 ECR et 1003 patients, les auteurs ne relèvent aucun effet secondaire sévère rapporté dans les études. Trois cas de sortie de l'essai sont observés du fait de douleur lors de l'acupuncture (deux cas de vraie acupuncture et un cas de fausse acupuncture [14]. Cinq cas d'infection sur 172 patients sont observés sans différence entre les patients ayant eu ou pas d'acupuncture [15].

Mécanismes d'action

  • Deux essais contrôlés randomisés montrent que l'action antalgique dans la douleur post-opératoire après PTG passe par une augmentation du taux de β-endorphine plasmatique et une diminution de prostaglandine E2 [16,17].
  • Un revue suggère que l'action analgésique de l'acupuncture dans ce contexte est liée à l'inhibition de l'hypersensibilisation neuronale centrale et périphérique, phénomènes jouant un rôle majeur dans les douleurs post-opératoires [18]. Ce phénomène est impliqué dans le passage à la chronicité.
  • Un essai clinique avec évaluation en neuroimagerie met en évidence que l'effet antalgique de l'acupuncture est corrélé positivement en IRMf à une augmentation de l'activité au niveau du précunéus (figure 8 [19]). L'acupuncture agit ainsi en modulant les réseaux cérébraux associés à la perception et à la gestion de la douleur.
Figure 8. Douleur post-opératoire après PTG. Comparaisons des valeurs ALFF avant et après traitement dans le groupe d'électroacupuncture. Le rouge représente la zone avec une valeur ALFF augmentée. ALFF, amplitude des fluctuations à basse fréquence (Amplitude of Low-Frequency Fluctuation) ; PCUN, précunéus ; ANG, gyrus angulaire ; MTG, gyrus temporal moyen gauche ; MOG, gyrus occipital moyen ; CUN, cunéus ; L, gauche ; R, droit [19].

Place de l'acupuncture

Évaluation de l'acupuncture

  • Trois revues systématiques publiées en 2021 analysent l'effet de l'acupuncture au sens générique [11, 13] ou de l'électroacupuncture [12] sur la douleur post-opératoire après PTG. Elles incluent au total 20 ECR [tableau annexe].
  • L'acupuncture est montrée efficace sur la douleur en traitement complémentaire au traitement standard, mais non sur la fonction ou les nausées et vomissements post-opératoires. 6 ECR sont versus fausse acupuncture [tableau annexe].
  • Un petit essai pilote tunisien montre que deux séances d'acupuncture en postopératoire ont un effet antalgique équivalent à un bloc fémoral continu pour 48 heures. L'acupuncture retarde la première demande de morphine [20].
  • Au delà de la simple action antalgique, l'association de l'acupuncture + bloc fémoral continu montre son intérêt dans la réduction du risque de thrombophlébite profonde après PTG [21].

Les guidelines

  • Une seule société savante aborde la question de l'acupuncture avec mention spécifique des douleurs post-opératoires après PTG. L'ANZA (Australian and New Zealand College of Anaesthetists) émet une recommandation positive en 2020 avec preuves de niveau I [22]. En 2015 elle avait également émis un avis positif, mais avec des preuves plus basses de niveau II.
  • Sur un plan plus général, l’électroacupuncture est énoncée comme option thérapeutique dans le livre blanc sur la douleur postopératoire et la chronicisation de la SFETD (Société Française d'Étude et de Traitement de la Douleur) et de la SFAR (Société Française d'Anesthésie et de Réanimation) [23] .

Conclusions

  • En 2018 plus de 100.000 prothèses totales de genou ont été posées en France. Cette chirurgie est très douloureuse en post-opératoire, on estime que 60% des patients font l'expérience d'une douleur sévère [1]. Le risque d'un contrôle insuffisant de la douleur après l'opération est le retard à la récupération et à la rééducation pouvant conduire à de mauvais résultats.
  • A distance, 43% des patients après PTG présentent encore des douleurs, dont 15% des douleurs sévères. C'est la chirurgie avec le plus grand risque de douleurs postchirurgicales sévères [23, 24]. Contrôler la douleur postopératoire et éviter sa chronicisation est donc un enjeu important.
  • Un autre impératif est de limiter les opioïdes du fait des effets indésirables et du risque d'abus et de dépendance. De plus, une forte utilisation d'opioïdes en postopératoire est un facteur favorisant de chronicisation [23].
  • Il est ainsi préconisé dans les guidelines une analgésie multimodale sous la forme d'une combinaison d'analgésiques non opioïdes, de techniques d'anesthésie régionale et de traitements non médicamenteux [25].
  • Dans le cadre de cette analgésie multimodale, l'acupuncture parait avoir pleinement sa place. L'évolution de la recherche clinique et expérimentale dans cette thématique est à suivre avec attention.

Dr Olivier Goret et Dr Johan Nguyen

Références

  1. Huang H, Tang K, Song X, Zhao L, Liang Y, Xu H, Xiao L, Chen Y. Effects of contralateral versus ipsilateral electroacupuncture for analgesia and rehabilitation after unilateral total knee arthroplasty: a randomized controlled trial. Acupunct Med. 2023:9645284231211601. |doi| 🔓
  2. Huang H, Song X, Zhao L, Zheng L, Xiao L, Chen Y. Opposing needling for analgesia and rehabilitation after unilateral total knee arthroplasty: a randomized, sham-controlled trial protocol. Trials. 2020 May 7;21(1):385. |doi| 🔓
  3. [Chen H, Sun F, Wang X, Zhou Y. [Analysis on the Compatibility Rules of Acupoints in Acupuncture Treatment after Total Knee Arthroplasty Based on the Complex Network]. J Tradit Chin Med Sci. 2023;29(6):142-147. |doi|
  4. Moody PW, Fehring TK, Springer BD. Periarticular needle-based therapies can cause periprosthetic knee infections. Arthroplast Today. 2020 Mar 21;6(2):241-245. |doi| 🔓
  5. Narayana Murthy S, Srinivasan SH, Archunan M, Cutts S. Prosthetic knee joint infection by an unusual organism following acupuncture treatment. Acupunct Med. 2021 Oct;39(5):571-572. |doi| 🔓
  6. Huang H, Song X, Wang J, et al. Contralateral and ipsilateral electroacupuncture generates similar analgesic effects on pain after knee surgery. Evid Based Complement Alternat Med 2021; 2021: 6616886. |doi| 🔓
  7. Han JS. Acupuncture: neuropeptide release produced by electrical stimulation of different frequencies. Trends in Neurosciences. 2003;26(1):17-22. |doi|
  8. Lan Wenxing. [Observation of the efficacy of electroacupuncture in post-total knee arthroplasty analgesia] [D]. Guangzhou: Guangzhou University of Traditional Chinese Medicine, 2013.
  9. Lee B, Kim TH, Birch S, Alraek T, Lee HW, Nielsen A, Wieland LS, Lee MS. Comparative effectiveness of acupuncture in sham-controlled trials for knee osteoarthritis: A systematic review and network meta-analysis. Front Med (Lausanne). 2023 Jan 9;9:1061878. |doi| 🔓
  10. Lee B, Kwon CY, Lee HW, Nielsen A, Wieland LS, Kim TH, Birch S, Alraek T, Lee MS. The effect of sham acupuncture can differ depending on the points needled in knee osteoarthritis: A systematic review and network meta-analysis. Heliyon. 2024 Feb 7;10(4):e25650. |doi| 🔓
  11. Ko HF, Chen CH, Dong KR, Wu HC. Effects of Acupuncture on Postoperative Pain after Total Knee Replacement: Systematic Literature Review and Meta-Analysis. Pain Med. 2021;22(9):2117-2127. |doi| 🔓
  12. Chen W, Chen Z, Li J, Wang Y, Chen G, Jiang T, Wu Z, Ye Z, Zhang J, Shan J, Wu H, Shen Z, Liu W, Xu X. Electroacupuncture as an Adjuvant Approach to Rehabilitation during Postacute Phase after Total Knee Arthroplasty: A Systematic Review and Meta-Analysis of Randomized Controlled Trials. Evid Based Complement Alternat Med. 2021 Jul 27;2021:9927699. |doi| 🔓
  13. Chen Z, Shen Z, Ye X, Xu Y, Liu J, Shi X, Chen G, Wu J, Chen W, Jiang T, Liu W, Xu X. Acupuncture for Rehabilitation after Total Knee Arthroplasty: A Systematic Review and Meta-Analysis of Randomized Controlled Trials. Front Med (Lausanne). 2021 Jan 18;7:602564. |doi| 🔓
  14. Tsang RC, Tsang PL, Ko CY, Kong BC, Lee WY, Yip HT. Effects of acupuncture and sham acupuncture in addition to physiotherapy in patients undergoing bilateral total knee arthroplasty–a randomized controlled trial. Clin Rehabil. 2007;21:719–28. |doi|
  15. Petersen T, Hautopp H, Duus B, Juhl C. No effect of acupuncture as adjunctive therapy for patients with total knee replacement: a randomized controlled trial. Pain Med. 2018;19:1280–9. |doi| 🔓
  16. Chen D, Sheng D, Xu JL, Zhang YY, Lin TY, Zhang QW. [Effect of electroacupunture on supplementary analgesia and the levels of serum β-endorphin and prostaglandin E2 in patients with total knee arthroplasty]. Zhongguo Zhen Jiu. 2019 Mar 12;39(3):247-50. |doi|
  17. Xiang J, Zhang Y, Wu J, Shui Y, Zhu Y. Electroacupuncture combined with continuous adductor canal block for postoperative analgesia in patients undergoing total knee arthroplasty. Zhongguo Zhen Jiu. 2024. Jan 12;44(1):57-61. |doi|
  18. Liu Y, Hou H, Xue J, Ma Y, Hou H. [Research Progress of the Mechanism of Pain after TKA and Acupuncture Analgesia]. Western Journal of Traditional Chinese Medicine. 2020;33(4):146-150. |doi|
  19. Kang B, Zhao C, Ma J, Wang H, Gu X, Xu H, Zhong S, Gao C, Xu X, A X, Xie J, Du M, Shen J, Xiao L. Electroacupuncture alleviates pain after total knee arthroplasty through regulating neuroplasticity: A resting-state functional magnetic resonance imaging study. Brain Behav. 2023 Feb 7:e2913. |doi| 🔓
  20. Raddaoui K, Radhouani M, Zoghlami K, Trigui E, Hannachi T, Kaabachi O. L’apport de l’acupuncture dans l’analgésie postopératoire de la chirurgie prothétique du genou. Douleurs. 2019 Dec;20(6):291-297. |doi|
  21. Guo X, Gui F, Guo M, Peng J, Yu X. The Preventive Effect of Computed Tomography Image-Guided Electroacupuncture Combined with Continuous Femoral Nerve Block on Deep Vein Thrombosis After Total Knee Arthroplasty Based on an Adaptive Algorithm. World Neurosurg. 2021 May;149:362-371. |doi|
  22. Acute Pain Management: Scientific Evidence Australian and New Zealand College of Anaesthetists (ANZA). 2020:1317P.
  23. Livre blanc de la douleur. Douleur postopératoire et sa chronicisation. Société Française d’Étude et de Traitement de la Douleur (SFETD) et Société Française d’Anesthésie et de Réanimation (SFAR). 2022.  |URL| 🔓
  24. Glare P, Aubrey KR, Myles PS. Transition from acute to chronic pain after surgery. Lancet. 2019 Apr 13;393(10180):1537-1546. |doi|
  25. Wainwright TW, Gill M, McDonald DA, et al. Consensus statement for perioperative care in total hip replacement and total knee replacement surgery: enhanced recovery after surgery (ERAS) society recommendations. Acta Orthop 2020; 91: 3–19. |doi| 🔓

Annexe


nauteurpoints (n)pointslatéralitéstimulationséancestimingcontrolepatients
1Liao 2019
(Chine)
23F, 4GIBLAM30 min.
1/2 j
x 15 j
J(-2)SS60
2Tao 2019 (Chine)74-6-12VC,
6Rte, 36E,
20-23V
ILEA
2/10 Hz
4 mA
15 min.
1/2 j
x 1 mois
J0SS80
3Wang D 2019 (Chine)59-10Rte, 3F, 36-37VILAM1/2 j
x 2 sem.
J(+2)SS105
4Chen D 2018 (Chine)634-36-40E, 9-10Rte, 40VBILEA 2/100 hz
2-5 mA
30 min.
1/j
x 7 j
J(+1)SS40
5Petersen 2018 (Danemark)10(1) 32-41E, 31-39VB, 3F
(2) 9-10Rte, 34-36E, 8F
IL (1) et CL (2)AM20 min.
2/sem.
x 6 sem.
J(+14)SS172
6Sun 2018 (Chine)434VB, 10Rte,
40V, 40VB
ILEA20 min. 1/J
x 14 j
J(+2)SS60
7Zhang Y 2018 (Chine)9
(1) 3Rn, 60-62V, 6Rte, 3IG
(2) 5P, 10-11GI
IL (1) et BI (2)AM30 min.
1 / j
x 2 sem.
J(+1)SS60
8Zhao FY 2018 (Chine)8sishencong (4), 24VG,
13VB, 4GI, 3F

BIEA
2/100 hz
3 mA
30 min, 1/j
préopératoire
J (-5)SS
+sham
60
9Yang Y 2017 (Chine)8(1) 6-11Rte, 31-40E
puis (2) 8-10Rte, 34-36E, (à partir de J3)
ILEA
2/100 hz
6-21 mA
30 min, 1/j
x 7 j
J(+1)SS60
10Chen C 2015 (Chine)6 34VB, 33VB, 10Rte, 6Rte, 36E, 40EILEA
30 min
1/J
x 7 j
J0SS40
11Chen CC 2015 (Taiwan)12(1)
[10Rte, 34-36E, 40V], 7F
20-24VG, AC aire sensitive
(2) PA shen men, genou, sympathique, subcortex
IL(1) EA
10-100 Hz
(2) AD
séance unique
AD : x 3j
J0 (AG)SS
+sham
60
12Tzeng 2015 (Taiwan)236E, 34VBCLEA
2 Hz
2 mA
30 min
1/j
x 2 j
J0SS33
13Wang X 2014
(Chine)
1234-35-36-41E, 9-10Rte, 33-34VB, 34VB, 4GI, 40V, xiyan, ashiILAM30 min.
2 / j
x 15 j
J(+3)SS56
14He 2013
(Chine)
4PA genou, shenmen, subcortex, sympathiqueILAP12 min.
4/j
x 8 j
J(-1)SS +sham90
15Mayoral 2013
(Espagne)
-Triggers pointsILDMséance uniqueJ0 (AG)SS
+sham
40
16Chen G 2012 (Chine)834-35-36E, neixiyan, 34VB, 60V, ashi, 8FILEA
2 hz
30 min, 1/j
x 14 j
puis 1/sem.
de S3 à S12
J(+5)-70
17Mikashima 2012
(Japon)
1631-32-38E, 6Rte, 31-39-40-41-42VB, 23-25-37-57-60V, 3Rn, 3FILAM20-30 min.
3/sem.
x 2 sem.
J(+1)-80
18Wang 2012
(Chine)
4PA shenmen, thalamus, poumon, genouILADpression à la demande
x 4 j
J(-1)SS
+sham
60
19Tsang 2007
(Chine)
6
32-33-36E, 31-34-35VBILAM1/ j
x 10 j
J(+4)SS
+sham
36
20Chen YC
2005
(Taiwan)
234VB, 9RteCLEA
100 Hz
4-7 mA
30 min.
1/j
-SS61
Tableau I. Protocoles d'acupuncture des 20 ECR recensés disponibles dans les 3 revues systématiques sur la douleur post-arthroplastie totale du genou [Chen Z 2021, Chen W 2021, Ko 2021].
Points : AC (acupuncture crânienne), PA (points auriculaires). Latéralité : IL (ipsilatéral), CL (controlatéral), BL (bilatéral) . Stimulation : AD (aiguille à demeure), AM (acupuncture manuelle), AP (acupression), DN (dry needling), EA (électroacupuncture). Timing : J0 (jour de l'opération), AG (séance sous anesthésie et avant le début de la chirurgie). Contrôle : SS (soins standards seuls), sham (fausse acupuncture).

Références des essais

  1. Liao Z, Danchun L, Shichang H, Bingxuan Y. [Effect of acupuncture at Siguan combined with celecoxib on perioperative preemptive analgesia in patients with total knee arthroplasty]. Chin J Gerontol. 2019;39:3688–90.
  2. Tao T, Chen T, Guo XW, Zheng H, Yin SJ, Jin HY. [Effects of electroacupuncture on insulin resistance in patients with knee arthroplasty]. Zhongguo Zhen Jiu. 2019;39(2):143–146.
  3. Wang D. [Effect of acupuncture combined with femoral nerve block on knee joint function in patients after knee arthroplasty]. Zhe J Integr Trad Chin West Med. 2019;29:923–24.
  4. Chen D, Sheng D, Xu JL, Zhang YY, Lin TY, Zhang QW. [Electroacupuncture intervention reduces postsurgical pain of patients undergoing total knee arthroplasty]. Zhen Ci Yan Jiu. 2018;43(10):616–621. Idem à Chen D, Sheng D, Xu JL, Zhang YY, Lin TY, Zhang QW. [Effect of electroacupunture on supplementary analgesia and the levels of serum β-endorphin and prostaglandin E2 in patients with total knee arthroplasty]. Zhongguo Zhen Jiu. 2019 Mar 12;39(3):247-50.
  5. Petersen T, Hautopp H, Duus B, Juhl C. No effect of acupuncture as adjunctive therapy for patients with total knee replacement: a randomized controlled trial. Pain Med. 2018;19:1280–9.
  6. Sun YT, Yan W, Liu XC. [Clinical study on electroacupuncture for pain after total knee arthroplasty]. J External Therapy of Traditional Chinese Medicine. 2018;27(05):15-16.
  7. Zhang Y, Zhang L, Lu M. [Acupuncture combined with femoral nerve block for postoperative analgesia after total knee arthroplasty and functional rehabilitation: a randomized controlled trial]. Zhongguo Zhen Jiu. 2018;38:251–5.
  8. Zhao FY, Zhang ZY, Zhao YX, et al. The effect of electroacupuncture preconditioning on cognitive impairments following knee replacement among elderly: a randomized controlled trial. World J Acupunct Moxibustion. 2018;28(4):231–236.
  9. Yang Y, Yin JH, Han L. [Effect of acupoint electric acupuncture on postoperative pain and rehabilitation in patients undergoing TKA]. World Latest Medicine Information (Electronic Version). 2017;17(35):24-25.
  10. Chen C, Zhang Y, Guo HY, et al. [Observation of curative efficacy of electro-acupuncture combined with rehabilitation on lower limb swelling after total knee arthroplasty]. J Shandong Univ TCM. 2015;39(2):139–141.
  11. Chen CC, Yang CC, Hu CC, Shih HN, Chang YH, Hsieh PH. Acupuncture for pain relief after total knee arthroplasty: a randomized controlled trial. Reg Anesth Pain Med. 2015;40:31–6.
  12. Tzeng CY, Chang SL, Wu CC, et al. Single-blinded, randomised preliminary study evaluating the effects of 2 Hz electroacupuncture for postoperative pain in patients with total knee arthroplasty. Acupuncture in Medicine. 2015;33(4):284–288.
  13. Wang X. [Effect of acupuncture and moxibustion on functional recovery after total knee arthroplasty]. Lia J Tradit Chin Med. 2014;41(8):1653–54.
  14. Mayoral O, Salvat I, Martín MT, Martín S, Santiago J, Cotarelo J, et al. Efficacy of myofascial trigger point dry needling in the prevention of pain after total knee arthroplasty: a randomized, double-blinded, placebo-controlled trial. Evid Based Complement Alternat Med. 2013;2013:694941.
  15. He BJ, Tong PJ, Li J, Jing HT, Yao XM. Auricular acupressure for analgesia in perioperative period of total knee arthroplasty. Pain Med. 2013 Oct;14(10):1608-13.
  16. Chen G, Gu RX, Xu DD. [The application of electroacupuncture to postoperative rehabilitation of total knee replacement]. Zhongguo Zhen Jiu. 2012;32(4):309–312.
  17. Mikashima Y, Takagi T, Tomatsu T, Horikoshi M, Ikari K, Momohara S. Efficacy of acupuncture during post-acute phase of rehabilitation after total knee arthroplasty. J Tradit Chin Med. 2012;32:545–8.
  18. Wang CF, Pao HX, Tsai YH, Chang CH, Tung PC. [Clinical use of ear acupuncture for pain relief in total knee replacement]. J Trad Chin Orthop Traumatol. 2012;24(5):3–6.
  19. Tsang RC, Tsang PL, Ko CY, Kong BC, Lee WY, Yip HT. Effects of acupuncture and sham acupuncture in addition to physiotherapy in patients undergoing bilateral total knee arthroplasty–a randomized controlled trial. Clin Rehabil. 2007;21:719–28.
  20. Chen YC, Liu HJ, Lin JG. [Assessment on the effect of postoperative acupuncture stimulation to pain relief after total knee replacement]. Taiwan J Chin Med. 2005;4(1):5–23.
Vues : 194

Mots-clés : Acupuncture péri-opératoire


Imprimer

Une remarque, une question ? Laissez un commentaire.




    Thematiques

    Votre recherche

    Abonnement à notre infolettre
    Abonnez-vous pour être informé des derniers articles et formations mis en ligne
    Thanks for signing up. You must confirm your email address before we can send you. Please check your email and follow the instructions.
    Nous respectons votre vie privée. Vos informations sont en sécurité et ne seront jamais partagées.
    Don't miss out. Subscribe today.
    ×
    ×